Le mystère Clouzot
LA VÉRITÉ

ALT

Galerie d'images

ALT ALT ALT

Fiche technique

Pays : France/Italie

Année : 1960

Durée : 2h07

NetB

Version restaurée

Genre : Drame

Acteurs principaux : Brigitte Bardot, Samy Frey, Marie-José Nat

Synopsis

 

Dominique Marceau est accusée d'avoir tué avec préméditation son amant, Gilbert Tellier, un musicien de talent par ailleurs fiancé à sa sœur, Annie. Devant le jury d'assises, Dominique se défend alors que tout l'accuse : son enfance difficile, ses mœurs libres. Dominique s'est mis en tête de séduire Gilbert pour ennuyer sa soeur, la trop sage et studieuse Annie. Puis, devenue la maîtresse de Gilbert, elle s'est laissée prendre au piège de l'amour-passion. Mais Gilbert, lui, a décidé de rom- pre, ne supportant pas que Dominique soit simple serveuse dans une boîte de nuit. Apprenant le prochain mariage de sa sœur avec Gilbert, Dominique décide de se suicider... 

 

 

"Avec pour toile de fond un grand procès d’assise, Clouzot pose le problème : qu’est-ce au juste la Vérité ? Quelle est cette version des faits que l’on s’obstine à retrouver exactement pour se permettre ensuite de juger un être humain ? Et l’évidence apparaît bien vite dans cette œuvre qui amalgame le sens aigu du cinéma, l’envolée théâtrale si bien en place dans un tribunal, et la dialectique avec un bonheur et une compétence qu’un Cayatte pourtant attentif au problème n'atteindra jamais : il n’y a pas de Vérité ! Ou, ce qui revient au même, chacun a la sienne. Réussite technique et acteurs de talent servent ce film où B. B. accédait au statut de tragédienne."

 

“ Ce qui m’enchante dans La Vérité, c’est ce dont le cher cinéma américain depuis toujours me comble, c’est ce que m’ap- portait aussi En cas de malheur, c’est la rencontre bénéfique d’un vrai metteur en scène et d’une authentique bête de ci- néma, du talent et du mythe, du cerveau et du cœur, de la lucidité et de la passion, ce sont les vertus intéressées mais efficaces du star-system. Clouzot le méchant, le sordide, l’implacable, je ne l’aimais guère. Mais frappé par le talisman Bardot, qui pourtant ne réussit pas à tous, le revoici débarrassé d’un préjugé qui lui a coûté cher, guéri de son ” complexe de Stroheim”, transfiguré, touché par la grâce et, ma foi, presque fleur bleue. Clouzot miraculé, Bardot miraculeuse (...)” - Roger Tailleur - Positif 

Bande annonce

Partager ce contenu

Réservez votre séance

Réserver
champo

S'inscrire à la newletter